Comment placer son pari hippique ?

La popularité du turf vous a convaincu de vous lancer mais vous ne savez pas comment engager votre mise ? Voici les conseils qui vous permettront de comprendre l’univers des paris hippiques.

Pari hippique

Comparer les cotes et faire une analyse

Les turfistes expérimentés vous confirmeront que leurs gains ne résultent ni du hasard ni de leur seul instinct. Ils se fondent surtout sur la cote hippique qui se définit comme les chances de remporter la course du cheval d'après les mises de l'ensemble des parieurs. Elle permet en effet d'estimer les gains potentiel en pari simple et de voir sur quels chevaux il sera intéressant de miser parce qu'ils pourront peut-être faire gagner de l'argent. Certains comparateurs permettent de voir qui offre en ligne les meilleures cotes hippiques, tandis qu'à l'hippodrome ou en point de vente, seules celles de PMU ont cours.

Trop faibles, elles ne rapportent quasiment rien, mais à l'inverse, trop élevées, elles montrent que personne ne croit en la victoire du partant. Elles n'incluent les pronostics des médias spécialisés, les palmarès respectifs des jockeys et des chevaux, les déclarations faites sur la forme des chevaux par les entraîneurs, etc. mais cependant, elle pourrait être considérée comme le fruit de l'intelligence collective

Procédez ensuite à une analyse personnelle afin de déterminer quels chevaux ont les meilleurs potentiels de victoire. Il faut savoir qu’un cheval est au top de sa forme entre 3 et 5 ans. Privilégiez les plus jeunes si vous pariez sur une course courte et les plus âgés sur les courses de fond (plus de 3 000 mètres). Notez également que les chevaux massifs (avec une musculature bien développée) sont meilleurs aux courses courtes tandis que les « Stayers » arborent une meilleure endurance, donc excellent surtout dans les courses de fond.

Si un cheval porte des œillères et un bouchon, c’est probablement parce qu’il est de nature nerveuse. Il y a de ce fait des risques de partir à la faute. Pensez aussi à repérer les bons jockeys en vous renseignant sur leurs motivations (titre ou rémunération en jeu par exemple) ainsi que les historiques de leurs courses. Enfin, regardez le poids des handicaps : en général, plus il est important, plus le cheval a réalisé de bonnes performances aux dernières courses.

Cotes hippiques

Quel type de pari placer ?

Les mises proposées par PMU et les autres sites foisonnent mais elles se résument à quelques essentielles :

  • Simple : votre objectif est de trouver 1 des 3 premiers chevaux. Les chances de gain sont très élevées.
  • Couplé : trouver 2 des 3 premiers chevaux, les chances étant élevées.
  • Tiercé : trouver les 3 premiers chevaux. Vous avez des chances moyennes de gagner.
  • Quarté : l’objectif sera de trouver les 4 chevaux qui arriveront en tête de course. Les chances sont toutefois faibles.
  • Quinté + : il vous faudra trouver les 5 premiers chevaux mais les chances sont très faibles.

L’idéal est de trouver les 3, 4 ou 5 premiers chevaux dans leur ordre d’arrivée mais si vous avez les bons chevaux même dans le désordre, vous pourrez empocher des gains. Notez que plus les chances de gains sont faibles, plus le montant mis en jeu est élevé. Toutefois, ne vous lancez dans les paris compliqués que lorsque vous aurez maîtrisé le système des cotes et analyses. Et si vous débutez, peut-être que la formule spOt (au hasard) ou le 2 sur 4 sont la meilleure façon de démarrer.

N’hésitez pas à comparer les offres de bienvenue de PMU et des différents sites si vous vous lancez en ligne. Profitez des bonus qui proposent en général un premier pari remboursé s'il est perdu. N’oubliez pas que les paris mal maîtrisés peuvent nuire à votre budget. Par mesure de sécurité, il est recommandé de vous fixer des limites dès que votre compte est créé. Vous pourrez ainsi gérer vos mises, vos dépôts ainsi que vos retraits.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *